Ministère de la Justice
PORTE-PAROLE
 
 

06 décembre 2012

Une politique pour les prisons

Communiqué de presse de Christiane Taubira, garde des sceaux, ministre de la Justice

 

La lutte contre la dégradation des conditions de vie en prison est un impératif national, une nécessité pour la République car indispensable pour la prévention de la récidive et la réinsertion sociale, donc pour la sécurité des Français.

La ministre de la justice Christiane Taubira propose au parlement un budget qui de manière historique  entend traiter les prisons vétustes, à commencer par les plus importantes que sont les Baumettes, la Santé et celle de Fleury. Les crédits nécessaires sont inscrits dans le budget triennal  2013-2015. Les chantiers ont commencé.

La garde des sceaux s’est entièrement mobilisée pour résoudre ces difficultés, d’abord en inscrivant dès son premier budget la somme de 298 millions d’euros pour un programme de reconstruction des structures appelé Baumettes II et Aix II, et d’autre part, avec dès 2013 un programme d’urgence de lutte contre la vétusté.

Christiane Taubira qui a répondu à l’avis du Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté sur le centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille dans un courrier publié au J.O du 06 décembre 2012 est pleinement consciente de la situation vécue par les personnels qui vivent et travaillent dans ce lieu de détention comme par les personnes détenues. Elle connait aussi le dévouement des personnels qui exercent un métier indispensable à la République.

La dignité des conditions de travail en détention et la réduction de la surpopulation carcérale  ont, depuis son arrivée guidé en permanence l’action de la ministre de la justice.

Cela s’est traduit par une nouvelle politique pénale marquée par :

-          L’individualisation et l’aménagement des peines pour préserver l’insertion

-          Un programme de construction d’un nouveau type d’établissement pénitentiaire permettant la rénovation  et le remplacement des établissements vétustes en augmentant le parc dans des conditions strictement adaptées à la politique pénale.

-          La mise en place d’une Conférence de consensus avec pour objectif des propositions de textes et des pratiques sur la prévention de la récidive.

 

Contacts presse – Cabinet de la garde des sceaux : 01 44 77 22 02

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques |