Ministère de la Justice
 
 

29 janvier 2018

Population écrouée et détenue au 1er janvier 2018 : chiffres

Communiqué de presse de l'administration pénitentiaire

Au 1er janvier, 79 785 personnes étaient écrouées, dont 68 974 en détention et 10 811 placées sous surveillance électronique ou placées à l’extérieur.

La baisse mensuelle observée ce mois-ci (-1,3 %) suit la tendance saisonnière typique d’un mois de janvier. Toutefois, malgré un ralentissement de la croissance du nombre de personnes détenues au cours de l’année 2017 (+2,6% en 2016 contre +0,8% en 2017), le nombre de personnes détenues, de prévenus, de mineurs et de femmes n’a jamais été aussi élevé pour un mois de janvier.

Le nombre de prévenus s’élèvent à 19 815 au 1er  janvier 2018, contre 19 498 un an plus tôt, soit un taux de prévenus en détention de 28,7 % : ce chiffre augmente plus vite que celui des condamnés.

12 247 personnes condamnées sous écrou sont en aménagement de peine ce mois-ci (dont 9 907 placements sous surveillance électronique), soit une personne condamnée écrouée sur 5 (chiffre stable par rapport au 1er janvier 2017). Les personnes en libération sous contrainte sont en augmentation (509 au 1er janvier 2018 contre 429 un an plus tôt) sans pour autant atteindre un chiffre significatif.

Si pour l’ensemble des établissements, la densité moyenne s’élève à 115 % (contre 117 % au 1er janvier 2017), ce taux est de 139 % en maison d’arrêt et quartiers maison d’arrêt. La situation de certains établissements est critique, par exemple la maison d’arrêt de Nîmes avec une densité carcérale de 213 % ou le quartier maison d’arrêt de Meaux-Chauconin à 200 %. Entre les 1er janvier 2017 et 2018, l’Outre-mer constate une forte diminution annuelle de la densité carcérale générale (de 126 % à 110 %) à l’inverse de l’interrégion de Dijon (+9 points, de 102 à 111 %).

Plus généralement, au 1er janvier 2018, 98 établissements ou quartiers ont une densité carcérale supérieure ou égale à 120 % : ces structures surpeuplées hébergent à ce jour plus de la moitié des personnes détenues (40 572 personnes). Le taux d’encellulement individuel, dans ces conditions, s’établit à 39 %.

 

Accédez à l'infographie

 

 

 Retrouvez sur le site Internet du ministère

les statistiques mensuelles de la population écrouée

 

Contact presse – Direction de l’administration pénitentiaire du ministère de la Justice

Eymeric Sudreau - presse.dap@justice.gouv.fr - 01 70 22 80 28

 
 
  
 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |