Ministère de la Justice
 
 

12 septembre 2014

Adaptation de la carte judiciaire

Lu Vu Entendu

Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice

 

« La question de la réforme de la carte judiciaire se posait notamment parce que la précédente carte datait de 1958 (...) Simplement, ni la méthode, ni les effets dans certaines parties du territoire n’étaient acceptables. (…) A mon arrivée au ministère, j’ai pensé très vite à réviser cette carte. Mais j’ai constaté que dans les tribunaux, greffiers, magistrats, fonctionnaires, étaient souvent réservés. J’ai donc revu ma position et j’ai désigné la mission Daël. J’ai décidé face à cette situation de travailler sur une base objective et incontestable.

C’est ainsi que ce mois de septembre, nous avons rouvert trois tribunaux de grande instance, et créé cinq chambres détachées. Depuis deux ans nous avons ouvert une dizaine de maisons de la justice et du droit. (...)

Il ne s’agit pas de revoir la carte de 2008, mais de ramener de la justice de proximité là où il faut et apporter les meilleures réponses par rapport à ce qui s’est passé depuis. L’ancien gouvernement avait remplacé des tribunaux d’instance par des maisons de la justice et du droit, mais sans y mettre de greffiers. Dans ces MJD, j’affecte des greffiers par exemple. Je fais presque du cousu main ».

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur Le Dauphiné.com

 

Le Dauphiné Libéré

Vendredi 12 septembre 2014

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |