Ministère de la Justice
 
 

08 décembre 2013

Nelson Mandela : Le choix de la paix et de la fraternité

Lu Vu Entendu

Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice

«  En évitant la guerre civile à son peuple, en refusant de céder à la haine, Nelson Mandela a invalidé tout prétexte à toute discrimination, y compris envers les femmes. Ce choix de paix et de fraternité visait l’émancipation de chacun. Le prix en fut élevé. Je me souviens des larmes de l’archevêque Desmond Tutu, accablé par les confessions publiques de certains tortionnaires devant la Commission Vérité et Réconciliation. Ce fut une épreuve terrible, conduite dans la pleine connaissance des tortures infligées aux militants ‘Noirs’ et ‘Métis’, et à leurs alliés ‘Blancs’, outre la violence des discriminations quotidiennes, inscrites dans la loi d’apartheid, et la férocité des répressions dans les townships et les mines. Par la nouvelle loi fondamentale, le Président Mandela a inscrit l’égalité de tous dans la nouvelle Constitution de 1996 ».

Elle

Dimanche 8 décembre 2013

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |