Ministère de la Justice
 
 

12 mai 2013

Mémoire de l'esclavage

Lu Vu Entendu

Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice

 

« (…) La reconnaissance légale de la traite et de l'esclavagisme en tant que crimes contre l'humanité est une grande réparation solennelle. L'article 2 sur l'enseignement de cette histoire, à tous les niveaux, primaire, collège, lycée et université, est aussi une belle réparation. Il y a une action publique à mener dans la lutte contre le racisme, la déconstruction du racisme, à ses racines. Faire en sorte que les pays d'Europe qui, aujourd'hui, portent en leur sein les traces de cette histoire comprennent qu'ils sont pluriels et que la diversité de leur population est l'héritage de cette histoire-là. Les survivances de cette violence, ce sont aujourd'hui les discriminations et le racisme. On doit lutter résolument contre cela, de la même façon que les esclaves, les marrons, et les humanistes ont lutté contre le système esclavagiste (…) ».

Le Journal du Dimanche

Dimanche 12 mai 2013

 

 

«  (…) Ce qui est important, c’est de comprendre et de connaître l’histoire mais surtout de comprendre comment le sillage de cette histoire s’inscrit aujourd’hui dans des pratiques racistes, des pratiques de discrimination, des pratiques de rejet.  Ce qui compte aujourd’hui, c’est de faire en sorte (…) que le racisme recule ».

France O

Vendredi 10 mai 2013

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |