Ministère de la Justice
 
 

11 janvier 2013

Mariage pour tous : une loi de partage

Lu Vu Entendu

Christiane Taubira, garde des sceaux, ministre de la justice

« Il s’agit d’ouvrir le mariage et l’adoption à droits constants, c'est-à-dire tels qu’ils sont actuellement, avec les mêmes conditions d’âge et de consentement, les mêmes interdits sur l’inceste et la polygamie, les mêmes obligations sur l’assistance mutuelle et la fidélité, les mêmes protections aussi, c'est-à-dire la sécurité juridique pour les couples et pour les enfants. (…)

Bien entendu, rien ne change pour les couples hétérosexuels. C’est une loi qui n’enlève rien à personne, mais c'est une loi de partage. La société partage une liberté et des droits qui sont assortis d’obligations, et d’une certaine façon, les couples hétérosexuels partagent une institution qui leur apporte des garanties publiques et matérielles.

Dans les années 70, (…) notre droit a considéré qu’il ne fallait pas faire de distinction entre les enfants (…). Ainsi, les distinctions entre les enfants légitimes, les enfants naturels, et un peu après, (…) les enfants adultérins ont cessé.

C'est une responsabilité du gouvernement, une responsabilité politique et éthique, de porter avec courage cette réforme qui partage et étend les libertés (…). C'est ce que nous ferons ».

 

Canal +

Vendredi 11 janvier 2013

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |