Ministère de la Justice
 
 

21 février 2020

L'emploi au coeur du parcours des détenus

Dossier de presse

InSERRE : Innover par des Structures Expérimentales de Responsabilisation et de Réinsertion par l’emploi

Si la prison est nécessaire pour sanctionner les faits les plus graves, elle doit être conçue, non comme un espace de relégation mais comme une étape pour préparer le retour à la vie libre.

La qualification professionnelle des détenus constitue un levier fort pour leur réinsertion, mission essentielle que la loi confie aux services pénitentiaires.

C’est pour cela que j’ai créé l’agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle chargée de développer le travail et la formation en prison, tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

C’est pour cela aussi que nous allons construire trois prisons expérimentales, entièrement centrées sur la formation et le travail en lien avec les entreprises locales et les collectivités territoriales. Dans ces établissements, l’exercice d’un emploi et la montée en compétence seront au coeur du parcours du détenu en leur permettant de construire un véritable projet de sortie de nature à restreindre les risques de récidive.

Ce projet, dénommé InSERRE : « Innover par des structures expérimentales de responsabilisation et de réinsertion par l’emploi », est lauréat du fonds de transformation de l’action publique qui lui a accordé 35 M€.

À la suite d’un appel d’offre national, nous avons retenu trois candidatures et allons construire ces trois prisons d’un type nouveau :

- Le projet d’Arras dans le Pas-de-Calais va être lancé sans délai, - Les projets de Donchery dans les Ardennes et de Toul en Meurthe-et-Moselle vont faire l’objet d’études complémentaires pour des travaux qui débuteront en 2022 et 2023

 

Dossier de presse

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |