Ministère de la Justice
 
 

21 février 2007

Prévention et lutte contre la récidive

Discours de la Présidente de la SNCF à l'occasion de la signature de l'accord de partenariat avec le Ministère

Monsieur le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux
Mesdames et Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs les Directeurs,
Mesdames et Messieurs,
Chères collaboratrices et collaborateurs de la SNCF,


La SNCF et la Justice sont deux grandes Institutions qui se côtoient au quotidien pour garantir à nos voyageurs et à nos agents le respect républicain du vivre ensemble, aussi bien dans nos trains que dans nos gares.

Aujourd’hui, nous profitons de la présentation d’un premier bilan sur le dispositif de parrainage, pour signer, avec vous, Monsieur le Garde des Sceaux, un accord de partenariat spécifique pour favoriser des actions de prévention et de lutte contre la récidive.

C’est pour moi un honneur et un très grand plaisir.

Tout d’abord, cela permet d’officialiser nos relations de proximité qui existe déjà dans ce domaine particulier, puisqu’à la fin de l’année 2006, nous avons accueilli 141 personnes dans nos régions SNCF pour accomplir des peines à caractère éducatif dans différentes entités.

Cela ouvre surtout une perspective de progrès de ces actions à la SNCF.

A mon sens, ce partenariat traduit bien la volonté de la SNCF dans une vision large du développement durable, de se positionner encore plus fortement comme une entreprise publique citoyenne en accueillant avec ses moyens, des mineurs et des majeurs placés sous main de justice ou ayant un passé carcéral.

Si la délinquance des mineurs n'est pas un phénomène nouveau, la situation actuelle est préoccupante, car cette délinquance devient plus violente ; elle concerne malheureusement plus de jeunes passant rapidement à l’acte.

Comme entreprise publique, la SNCF ne doit pas avoir de crainte et peut amplifier, sous certaines conditions de sécurité dans ses emprises, ces dispositifs de lutte contre la récidive en favorisant le lien d'une solidarité entre la diversité des êtres, constitué par la responsabilité et le respect de chacun.

Depuis maintenant plus d'un an, nos services respectifs, avec le concours de la Fondation solidarité de la SNCF, collaborent ensemble à la recherche de pistes d'actions de nature à :
? redonner confiance à la famille
? faciliter un accompagnement dans de nouveaux parcours éducatifs
? offrir le coup de pouce indispensable qui permette à ces publics, notamment les jeunes en phase de décrochage, d’avoir la possibilité de bâtir un projet de vie personnel et professionnel.

Si la SNCF veut participer au déploiement de ces mesures de justice alternatives, au plus près des réalités, elle doit compter également sur le rôle majeur de la Fondation Solidarité SNCF qui accompagne dans ce domaine précis les actions de nos associations partenaires, comme les témoignages de la fédération de boxe et de judo nous l’ont démontrés.

Vous pouvez compter sur la détermination de la SNCF citoyenne et de sa Fondation Solidarité, qui catalyse le savoir faire associatif, pour faire toujours mieux en la matière.

Monsieur le Garde des Sceaux, je vous remercie de la confiance que vous nous témoignez par la signature solennelle de cet accord national.

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques |