Ministère de la Justice
 
 

20 janvier 2020

VENDOME TECH 3

Communiqué de presse

L’innovation numérique comme vecteur d’ouverture de la justice

Le rendez-vous annuel de la transformation numérique de la justice s’est tenu le lundi 20 janvier sur le site du ministère dans le 19ème arrondissement de Paris, sous le signe du partage et de l’interactivité. Cette 3ème édition a mis en lumière les avancées concrètes du ministère dans les services développés pour les citoyens et les professionnels du droit.  Nicole Belloubet,  garde des Sceaux, ministre de la Justice a souligné que l’ouverture et l’inclusion étaient les traits fondamentaux de la transformation numérique qu’elle conduit.

 

La ministre a donné quelques exemples de résultats.

 Plus de 80% des mises à disposition d’extrait vierge de casier judiciaire se font désormais de manière dématérialisée, signe d’adoption rapide du service par le public.

La modernisation et le déploiement de systèmes de visioconférence a permis d’atteindre 2035 systèmes soit +25% en un an. 40 conférences se tiennent à tout moment grâce à ce parc. Il permet d’éviter 1724 déplacements de détenus chaque mois en moyenne.

 

100% de la transmission des pièces aux avocats dans le cadre des affaires civiles est désormais dématérialisée.

Un programme riche en nouveautés

Plateforme numérique TIG 360°, Numérique en détention, Justice.fr, le portail du justiciable, Procédures Pénales Numériques, Pilot, la signalétique dynamique des palais de justice, les grands projets de la transformation numérique se concrétisent.

Le projet du système d’information pour la gestion de l’aide juridictionnelle, en cours de développement  a également été présenté.

Le village de l’innovation numérique a permis aux participants d’échanger directement avec les porteurs de projet et de découvrir la pluralité des services innovants développés au sein du ministère, mais aussi les solutions numériques développées par nos partenaires institutionnels et par les LegalTechs.

Intelligence artificielle, protection des données, blockchain… une programmation d’ateliers thématiques a rythmé l’après-midi permettant de travailler sur des sujets de fond de la transformation numérique de la justice.

Un volet international et interministériel renforcé

Une table ronde sur la transformation numérique de la justice au sein de l’État a réuni Nadi Bou Hanna, directeur interministériel du numérique, Patrick-Thierry Grenier, sous-ministre associé au ministre de la justice du Québec, et José Luis Hernandez Carrion, directeur général adjoint des nouvelles technologies du ministère de la justice espagnol.

Elle a illustré le caractère international du mouvement de transformation et a démontré la volonté d’ouverture du ministère de la justice tant à la coopération interministérielle qu’au partage d’expérience avec nos homologues étrangers.

 

Lire le communiqué

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques |