Ministère de la Justice
 
 

12 mars 2004

Communications téléphoniques dans les établissements

Dominique PERBEN avait été particulièrement choqué par les propos tenus par Illitch Ramirez Sanchez dit Carlos dans une émission de télévision le dimanche 7 mars dernier. Il avait immédiatement saisi l’Inspection des services pénitentiaires afin de déterminer les conditions dans lesquelles avait pu se dérouler un tel entretien entre un détenu et un journaliste.

L’enquête de l’Inspection des services pénitentiaires a mis en évidence un dysfonctionnement dans l’application des procédures en usage pour l’autorisation des communications téléphoniques, ainsi qu’un défaut de vigilance dans la surveillance de ces communications.

Aussi, Dominique PERBEN a demandé au Directeur de l’Administration pénitentiaire de diligenter, dans les meilleurs délais, un audit portant sur les pratiques en matière de communications téléphoniques dans les établissements où sont détenus des condamnés à de longues peines.

Les communications téléphoniques des condamnés avec leurs proches sont un élément essentiel dans le maintien des liens familiaux des détenus. Elles ne sauraient bien évidemment être remises en cause.

Toutefois, Dominique PERBEN n’acceptera pas que le principe légitime de ces communications puisse être détourné. Il n’est pas tolérable qu’elles puissent devenir le support de tribunes odieuses ravivant les blessures des victimes, de tentatives d’évasion ou d’actions violentes mettant en danger les personnels pénitentiaires.


Contact presse :
Ministère de la Justice, Cabinet du Garde des Sceaux
Patricia Chapelotte, conseillère technique, chargée de la presse et de la communication
Arnaud Leblin, attaché de presse
Céline GUERIN du MARTERAY, attachée de presse
Tél : 01 44 77 22 02

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |