Ministère de la Justice
 
 

10 décembre 2003

Suicides en milieu carcéral

Dominique PERBEN et Jean-François MATTEI souhaitent diminuer de 20% le nombre de suicides en milieu carcéral d’ici 5 ans

Quelles qu’en soient les victimes, le suicide est toujours un drame dont on se demande comment on aurait pu l’éviter. C’est également le cas en milieu carcéral pour les détenus eux-mêmes et leur famille, mais aussi pour les surveillants pénitentiaires.

Conscients de la nécessité d’une action forte, Dominique PERBEN, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, et Jean-François MATTEI, Ministre de la Santé, avaient demandé au Professeur Jean-Louis TERRA, psychiatre, de leur faire des recommandations en matière de prévention des suicides en milieu carcéral.

Celui-ci a remis aujourd’hui, à Dominique PERBEN et Jean-François MATTEI, un rapport de qualité aux conclusions extrêmement concrètes.

Prenant ce rapport comme point de départ, les Ministres souhaitent mobiliser rapidement l’ensemble des acteurs (surveillants, médecins, administrations, associations) afin d’obtenir d’ici cinq ans une diminution de 20% du nombre des suicides en prison.

Ils prévoient pour cela d’engager des mesures concrètes comme :

  • la formation des surveillants à dépister les premiers signes d’un comportement suicidaire ;
  • une meilleure connaissance des troubles mentaux en prison grâce à une étude épidémiologique réalisée sur plus de 1000 détenus ;
  • un meilleur accompagnement psychologique des codétenus des victimes, des familles de ces derniers, mais aussi des surveillants et des bénévoles lorsqu’un suicide survient ;
  • la réduction de l’accès pour les détenus aux moyens de suicide en supprimant par exemple les points d’arrimage dans les cellules.

D’autres mesures devront d’abord être expérimentées dans quelques établissements pénitentiaires avant leur éventuelle généralisation :

  • le placement dans des cellules spécialement aménagées des détenus pouvant présenter des risques suicidaires ;
  • le non placement en quartier disciplinaire de ce type de détenus ;
  • le développement de la formation des détenus pour repérer les comportements suicidaires.

Enfin, le principe d’une observation du comportement des personnes fragiles, avant leur arrivée en détention, va être étudié.


Voir le rapport Jean-Louis TERRA

 

Contact Presse :

Ministère de la Justice - Arnaud LEBLIN

Tél : 01 44 77 63 39 :

Ministère de la Santé - Corinne MEUTEY
Tél : 01 40 56 60 60

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques |