Ministère de la Justice
 
 

20 octobre 2014

Situation du centre pénitentiaire de Ducos

Communiqué de presse du ministère de la justice

Le ministère de la Justice prend acte de la décision du juge administratif de Fort de France rendue en référé le 17 octobre 2014 concernant la situation du centre pénitentiaire de Ducos, en Martinique, qui lui impose de procéder sans délai à la mise en œuvre de 7 mesures. Celles-ci, comme notamment l’intensification des opérations de dératisation, un programme de nettoyage complet des cellules, l’intensification de la distribution des produits d'hygiène à tous les détenus, seront immédiatement appliquées pour mettre l’établissement en conformité avec cette décision.

L’ordonnance du juge a également relevé les efforts importants déjà accomplis et à venir.  Ainsi, l’extension de 160 places du centre pénitentiaire de Ducos sera livrée au quatrième trimestre 2015, la restructuration des ateliers de maintenance et des ateliers de formation, l’extension, restructuration et la mise aux normes de la cuisine d’ici début 2015, la restructuration de la zone greffe-écrou d’ici fin janvier 2015. Enfin, 2 parloirs familiaux seront livrés au centre de détention en décembre 2014 et 4 unités de vie familiale et 4 parloirs familiaux à la maison d’arrêt mi-2016.

Ces travaux s’inscrivent, comme ceux de Rémire-Montjoly, Majicavo, Nouméa et Papéari, dans le budget triennal 2013-2015 qui prévoit près de 250 millions d’euros pour ces projets.

Dès ce budget triennal, un programme immobilier ambitieux a été lancé. Il implique la fermeture de 1082 places parmi les plus vétustes et porte sur une création nette de 6500 places. Ce programme, entièrement financé, n’oublie aucun territoire de la République.

Par ailleurs, 33 millions d’euros sont alloués par le gouvernement pour renforcer la sécurité dans les établissements pénitentiaires ; il permettra d’améliorer la situation en Guyane, à la Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie. Sur 2013/2014, 1,076 millions d’euros ont été consacrés au plan de sécurité Outre-Mer qui concerne Baie-Mahault, Rémire-Montjoly et Ducos.

Des efforts continueront à être faits en faveur des conditions de détention et de l’immobilier pénitentiaire Outre-mer dans le cadre du budget triennal 2015-2017.

 

 
 
 
| Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |